Menu Fermer

Que faire quand on remarque une fuite d’eau inaccessible ?

fuite d'eau

Depuis un certain nombre de jours, vous remarquez que l’un de vos murs est trempé. Malgré toutes vos investigations pour découvrir la source de cette fuite, vous n’avez rien trouvé. Vous soupçonnez une fuite, mais vous ne connaissez pas son origine. Que devez-vous faire à ce moment précis ? On vous en parle dans cet article.

Faites directement appel à un plombier qualifié

Si vous vous débrouillez un peu dans le bricolage, peut être que vous pouvez régler le problème vous-même. En réalité, la réparation d’une fuite d’eau dans le mur ne requiert pas obligatoirement l’intervention d’un professionnel. Cependant, si vous habitez Paris dans le troisième arrondissement et que vous ne maitrisez pas l’envergure du problème, il serait plus raisonnable de contacter un Plombier paris 3. Évidemment, il est possible que la réparation nécessite des travaux en hauteur, la réalisation des trous dans le mur ou bien encore l’intervention par l’extérieur. Quelles que soient les tâches à faire, vous devez avoir recours à un expert.

De même, si vous pensez à une fuite, mais qu’il n’existe aucune trace sur les murs outre que l’humidité, l’intervention d’un plombier est alors primordiale pour détecter la source de la fuite. Le cas échéant, vous prenez le risque de vous acquitter des factures irrégulièrement élevées. De plus, en ne faisant pas rapidement appel à un artisan-plombier, vous mettez en danger la salubrité et la solidité de bâtiment. Grâce à son expertise et à son expérience, le plombier est capable de dénicher une fuite inaccessible avec divers techniques.

Détection des fuites d’eau dans les murs : les techniques utilisées par le plombier

La thermographie est la toute première technique qu’utilise un plombier pour repérer une fuite d’eau dans les murs. Elle est une méthodologie fondée sur l’usage des ondes infrarouges. Pour sa mise en exécution, le Plombier paris 18 pointera une caméra thermique sur le mur concerné. Dès que c’est fait, les différentes zones du logement à forte concentration d’eau sont visibles sur l’écran de l’appareil. L’atout de cette technique est qu’elle permet de savoir s’il s’agit d’une infiltration ou d’un souci d’humidité. Dans le cas d’une infiltration, l’origine de la fuite sera localisée. Mais, si c’est une simple humidité, la zone sera plus étendue.

Outre cette technique, le professionnel peut faire usage du gaz traceur pour repérer les petites fuites. Cette méthode est particulièrement utilisée dans les zones où les autres processus ne peuvent être appliqués. S’il doit utiliser cette technique, il commencera par injecter un mélange d’hydrogène et d’azote dans les canalisations. Ensuite, il exploitera un outil de mesure pour détecter par où le gaz s’échappe.

Par ailleurs, le plombier peut effectuer une inspection vidéo pour avoir une vue interne des tuyauteries. Cette stratégie offre l’occasion de reconnaitre les ruptures de canalisations. Elle peut aussi être employée pour identifier les fissures, les raccords défectueux et les racines.

Pour finir, il faut également souligner que le plombier peut détecter la source de la fuite d’eau à partir de la corrélation acoustique. Dans ce cas, il fera usage d’un « aquaphone » et analysera les différentes fréquences sonores des zones où l’eau semble s’échapper.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.