Menu Fermer

Confinement : comment trouver un professeur de musique ?

piano

La crise sanitaire que nous traversons est totalement inédite : à l’angoisse sourde de contracter ou transmettre le covid-19 s’ajoute le poids du confinement nécessaire à la limitation de sa propagation. Mais pour combattre cet enfermement non choisi, une spécialiste au Canada du « cerveau musical », Isabelle Peretz, vous livre ces conseils en musique pour en adoucir les effets : « la musique réduit le stress et l’anxiété. Elle atténue la douleur et libère des molécules de plaisir. C’est prouvé scientifiquement. Alors, pourquoi s’en priver ? »

Conseil 1 : travaillez votre instrument avec un professeur en ligne

Ce confinement est propice à un retour à la musique : un instrument vous a-t-il toujours attiré sans franchir le cap ? Pire, est-il enfermé dans un placard depuis trop longtemps ? Et pour les musiciens plus assidus, que diriez-vous de profiter de cette période pour jouer avec quelqu’un d’autre en ligne ou suivre des cours ?

Bien sûr, vous pouvez continuer d’apprendre le piano à Lyon, à Paris, à Bordeaux ou ailleurs, mais veillez simplement à respecter vos voisins, en observant une plage horaire adéquate et limitée. À noter que certains instruments sont plus discrets que d’autres, voire peuvent se jouer pianissimo !

Conseil 2 : dansez et faites vos tâches ménagères en musique !

Les bienfaits de la musique sur le moral ne sont plus à démontrer : « Elle nous stimule lors de l’activité physique, nous aide à ressentir et à amplifier nos émotions. Imaginez un film sans bande musicale ! » précise Isabelle Peretz. Alors, pourquoi ne pas les confronter aux tâches ménagères souvent effectuées à reculons ? Et pourquoi ne pas y ajouter quelques pas de danse pour bouger notre corps et développer notre coordination ? Vider le lave-vaisselle, passer la serpillière, faire la poussière, laver le bain, n’aura jamais été aussi plaisant, vous verrez ! À l’image de Robin Williams dans Mme Doubtfire !

Conseil 3 : Partagez, soyez généreux(se) !

Depuis le début du confinement, de nombreux musiciens et musiciens se postent sur leurs balcons pour partager un peu de leur plaisir de jouer. La spécialiste du « cerveau musical » souligne qu’il n’y a « rien de tel que la musique en direct pour se sentir socialement unis ! Le ralliement social est la raison d’être de la musique. Danser, chanter, jouer ensemble produit inconsciemment un esprit de corps. »

Universelle, elle agit sur tout le monde – quels que soient leur âge, leur langue ou leur culture. Dès lors, pourquoi ne pas partager votre playlist du moment avec vos amis ? Mieux, pourquoi ne pas en créer une pour nos personnes âgées, esseulées dans leur domicile, en foyer ou en EPHAD ? Des titres de leur jeunesse pour les inciter à se rappeler, à chanter, voire danser ?

Tous ces conseils en musique sont à consommer sans modération, tout en restant dans le respect de vos voisins naturellement ! N’hésitez pas à partager cet article pour diffuser les recommandations de cette neuroscientifique québécoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *