Menu Fermer

3 estimations à faire pour la mise en location d’un appartement

3 estimations à faire pour la mise en location d'un appartement

Investir dans le domaine de l’immobilier est une action qui mérite une bonne réflexion. On ne peut effectivement pas se lancer dans l’aventure sans un minimum de préparation. Mettre en location un bien immobilier est sans aucun doute l’une des façons les plus courantes de réaliser un investissement dans ce secteur. Accueillir des locataires dans son appartement est une mission qui demande l’accomplissement de certaines étapes, dont celle de quelques estimations indispensables.

Estimation des travaux à réaliser dans l’appartement

Se lancer dans l’investissement locatif demande une certaine préparation. Les investisseurs ne devraient surtout pas se précipiter. Parmi les estimations à ne pas négliger, il y a celle des travaux à effectuer dans l’appartement à mettre en location. Le propriétaire a le devoir de mettre à la disposition des locataires potentiels, un bien immobilier décent.

La loi exige que les bailleurs respectent certains critères de décence lors de la mise en location de leur bien immobilier. Les travaux à entreprendre visent en général à assurer la sécurité, mais aussi la santé des locataires. Estimer les travaux à accomplir dans l’appartement à louer peut se faire avec ou sans l’aide d’un professionnel de la construction.

Toutefois, il est vivement conseillé de ne pas tenter l’expérience si l’on n’a aucune qualification dans le domaine. Dans le cadre de cette estimation, il sera question de vérifier si les nombreuses installations au sein de l’appartement à mettre en location sont aux normes exigées. Les travaux à entreprendre seront programmés au fur et à mesure de l’inventaire des choses à réparer ou à rénover ou même à installer dans certains cas. Il est tout à fait possible pour les propriétaires de consulter un blog de conseils en investissement immobilier pour connaître ce qu’il devrait faire exactement pour concrétiser son projet.

Estimation de la valeur locative du bien immobilier

L’estimation locative d’un bien immobilier comme un appartement par exemple, est en fait la démarche de détermination du montant du loyer le plus adapté. En effet, le processus n’est pas si simple que ça. Il est souvent difficile pour les investisseurs de fixer le loyer idéal pour le bien en location. Cela sera d’autant plus compliqué si les bailleurs ne résident pas dans la même zone géographique où se situe l’appartement. Or, il est important de souligner que pour un retour sur investissement correct, il est essentiel de bien fixer le loyer.

Dans leur quête de l’estimation précise de ce dernier, les loueurs peuvent recourir à l’aide d’un expert dans le domaine de la location de bien immobilier. Un bon nombre d’agences spécialisées proposent leurs services aux bailleurs. L’expert peut procéder à un questionnement du propriétaire de l’appartement. Suite aux éléments de réponse que l’investisseur fournira au professionnel, ce dernier pourra réaliser une estimation locative du bien immobilier. L’agence tiendra également compte des prix appliqués au sein du marché pour fixer le loyer correct pour l’appartement. Il sera possible pour les bailleurs de faire des comparaisons du montant proposé par l’expert en se renseignant auprès d’autres agences immobilières.

Estimation des diagnostics immobiliers obligatoires

La réalisation de diagnostic immobilier est une étape indispensable pour un projet immobilier comme une vente ou encore une location. L’investisseur est tenu de fournir à ses locataires un document du nom de DDT ou Dossier de Diagnostic Technique. Ce document sera mis en annexe du contrat de bail. Le DDT sera notamment constitué des résultats des différents diagnostics techniques qui devront être réalisés. Sur la liste de ces fameux diagnostics obligatoires, il y a :

  • Le DPE ou diagnostic de performances énergétiques : il s’agit de l’évaluation de la quantité d’énergie et de gaz à effet de serre, émis par l’appartement. Les résultats du DPE sont valables 10 ans.
  • Le diagnostic amiante : il sera question de relever la présence ou encore l’absence de matériaux et/ou de produits ayant de l’amiante dans leur composition. Cet élément est nocif pour la santé des locataires de l’appartement.
  • Le diagnostic plomb ou CREP : plus connu sous le nom de Constat de Risque d’Exposition au Plomb, ce diagnostic permet de déterminer la présence de plomb dans l’appartement. Cet élément chimique est toxique pour les humains.
  • Le diagnostic gaz : dans le cadre de ce type de diagnostic, une évaluation de l’état général de l’installation du gaz dans l’appartement sera contrôlée. Les risques qui pourraient porter atteinte à la sécurité des locataires devront être relevés.
  • Le diagnostic bruit : le procédé visera à déterminer la présence ou non de nuisances sonores aériennes dans les environs de l’appartement à louer. Le diagnostic Bruit est obligatoire depuis le 1erjuin 2020 et s’adresse aux biens immobiliers situés au sein d’une zone d’exposition aux bruits des aéroports.
  • L’état des risques et pollutions : le diagnostic devra être réalisé afin d’informer les locataires sur les risques auxquels le logement est exposé. Certaines zones géographiques ont été bien délimitées pour être des espaces à risques.
  • Le diagnostic électricité : une vérification de l’état de l’installation électrique à l’intérieur de l’appartement sera à effectuer. Le contrôle sera réalisé en vue d’évaluer les éventuels dangers pour la sécurité des locataires du bien immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *